Thailande: Le bilan
L’ITINÉRAIRE

Arrivée le 28 Février

Départ le 25 mars

Bangkok - Ayutthaya - Chiang Mai - Phuket - Koh phiphi - Koh lanta - Krabi - Bangkok

Thailande: Le bilan

LE BUDGET

2 billets Auckland-Bangkok: 856€

2 billets de bus Bangkok-Siem Reap pour passer les douanes: 53€ (remboursés par la suite car nous écourtons le voyage)

2 billets Bangkok-Pukhet avec Thai Smile: 200€

2 billets Krabi-Bangkok: 100€

Budget sur place environ 650€ pour 2

Le logement s'est fait en hôtels, guesthouses ou auberges: environ 10€ pour 2 par nuit (maximum)

Paiement en espèces en BAHT thaïlandais.

Plus gros budget sur place: le transport aérien, les déplacements en trains ou bus ne coûtent que quelques euros pour la plupart.

Activités sur place: excursions snorkeling, visites des îles alentours, Elephant Green Park (130€ pour 2 personnes) qui restent en général très abordables.

ON A AIMÉ

La découverte du pays du nord au sud, le nord de la Thaïlande (temples, authenticité et simplicité), les Night Markets. Pour ce voyage, nous avions prévu de visiter le pays de long en large, toutefois, arrivés sur place et au fil des jours, nous supprimons peu à peu des lieux de notre itinéraire, afin de vraiment pouvoir se reposer (et non, contrairement à ce que l'on peut penser, un long voyage n'est pas de tout repos!) et ne pas avoir à courir dans tous les sens. En un sens, nous sommes un peu déçus de ne pas avoir vu plus de ce que le pays a à offrir, mais nous nous rassurons en nous disant que la Thaïlande est quand même très accessible et que nous pouvons y retourner quand bon nous semble (prix/distance etc le permettent comparé à d'autres destinations du voyage où nous avons VRAIMENT profité des moindres recoins)

ON A MOINS AIMÉ

La foule étouffante notamment dans le sud et sur les îles, les touristes qui ne respectent ni la population ni l'environnement, le tourisme sexuel, les sites magnifiques gâchés et détruits par la pollution et le tourisme de masse...nous avions en effet été habitués ces derniers mois à être entourés de paysages magnifiques et surtout complétement déserts, alors évidemment quand on arrive sur une plage pleine à craquer avec des déchets de partout, des bateaux et lignes de piscine pour délimiter la baignade, ça nous fait tout de suite moins rêver (sans enlever la beauté des paysages, on se dit que la Thaïlande est vraiment gâchée par tout ça). Les "sourires" pas toujours désintéressés qui peuvent donner mauvaise impression d'une population globalement très accueillante et serviable.

Retour à l'accueil